« Les portes de l’avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser » Coluche

Dans la première partie, j’avais démontré que les pensées ont une influence sur le monde extérieur et sur nous-mêmes. Tu peux cliquer ici pour la lire.

Dans cette seconde partie, nous tâcherons de voir comment utiliser nos pensées à travers :

Je montrerai l’intérêt de maitriser sa vie en prêtant attention à ses pensées, impressions, émotions et croyances. J’insisterai sur le fait qu’à travers nos prises de conscience, nous découvrons de nouvelles façons de penser qui nous permettent de changer, de progresser, d’influencer et finalement de changer nos vies.

Comment utiliser l’influence des pensées ? Influence et pouvoir des pensées (Partie 2/2)

 

Mes parents, mes amis et certains mentors m’ont beaucoup influencé et j’espère avoir pu moi-même influencer positivement quelques personnes.

Mes interrogations concernant l’influence et le pouvoir des pensées sont les suivantes :

  • Comment prendre conscience des influences qui s’exercent sur nous ?
  • Comment influencer positivement les autres ?
  • Comment garder notre libre arbitre malgré les influences extérieures (et notamment nos proches) pour ne pas être le simple produit de notre environnement ?
  • Comment pouvons-nous exercer une influence positive sur nous-mêmes (nous auto-influencer) ?

Avant de débuter cet article, j’aimerais vous poser trois questions :

  • Pensez-vous être libre d’agir et de faire ce que vous désirez dans votre vie ?
  • Quelle est l’influence de la société, de votre travail, de votre éducation, de votre famille ou encore de vos amis proches sur vos actions quotidiennes ?
  • Quelle influence ont vos pensées sur votre perception de vous-même et sur votre vision du monde ?

Alors comment changer nos pensées ?

« La synchronicité » de Carl Gustav Jung

Jung synchronicité

Jung synchronicité

« Vous ne trouverez jamais ce que vous ne cherchez pas » Confucius

Les études sur « la synchronicité » de Carl Gustav Jung, médecin psychiatre (voir Sources) tentent de démontrer que les pensées d’un individu entrent en résonnance avec son environnement direct de façon similaire à l’expérience de physique des diapasons.

pensées en résonance

pensées en résonance

Quand un diapason vibre à une certaine fréquence, l’autre diapason proche se met à vibrer plus faiblement à la même fréquence.

De même, nos pensées influencent notre vie et attirent à nous ce que nous désirons ou évitons. Chaque pensée fonctionne donc comme une onde émise à l’univers qui va chercher des ondes similaires pour entrer en résonance.

Jung et coincidences

Jung et coincidences

Si la pensée est liée à un sentiment d’excitation nous rapprochons nos désirs de nous. A l’inverse, si le sentiment est lié à de la frustration, nous l’éloignons.

Nous matérialisons donc à travers ce que nous appelons des coïncidences et des hasards nos pensées.

Nous sommes, autrement dit, plus réceptifs à voir et à saisir des opportunités liées à nos pensées du moment.

Nous pouvons donc émettre l’hypothèse que nous attirons à nous ce que nous pensons par une forme d’effet de résonnance.

Plus simplement, il nous est tous déjà arrivé de sentir la présence de quelqu’un sans l’avoir vu ni entendu, quand il/elle nous regarde à notre insu par exemple.

Nous pouvons souvent ressentir ce sentiment de percevoir les émotions de l’autre sans que celui-ci n’ait clairement révélé son intention.

Il y a donc peut-être un lien entre cette intuition, ce ressenti et la pensée émise par la personne.

Rhonda Byrne a repris les études de Carl Gustave Jung dans ce sens ainsi que celles d’autres chercheurs.

Elle formule une hypothèse sur la manière d’attirer avec les pensées ce que nous désirons dans nos vies dans son livre La loi de l’attraction.

 

La loi de l’attraction de Rhonda Byrne

loi de l'attraction rhonda byrne

« La loi de l’attraction » de Rhonda Byrne

« Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés, et un optimiste fait de ses difficultés des occasions. » Antoine de Saint-Exupéry

Dans le livre Le secret, Rhonda Byrne étend l’hypothèse que la pensée affecte la matière à l’idée que « les pensées deviennent réalité »  et donc que « définir ses objectifs clairement et avec une intention forte de les réaliser permet de les atteindre ».

Elle nomme cela « la loi de l’attraction ».

Elle explique dans son livre que nous attirons tout ce que nous pensons dans nos vies car les pensées attirent des pensées similaires.

L’expression populaire « Qui se ressemble, s’assemble » serait-elle juste ?

Rhonda Byrne rappelle que les pensées sont magnétiques et ont une fréquence.

Quand une pensée est émise, elle attire comme un aimant des pensées jumelles qui ont la même fréquence. Tout ce qui est envoyé revient à sa source comme un boomerang, et cette source, c’est l’être humain qui émet sa pensée.

Elle explique donc qu’en devenant maître de nos pensées, nous pouvons choisir d’émettre les fréquences que nous désirons et que cette projection deviendra petit à petit une réalité dans nos vies :

Nous attirons absolument tout ce qui se passe actuellement dans nos vies et ce que nous choisissons de penser se transformera tôt ou tard en une expérience de vie en faisant appel à des pensées soutenues.

Pour transmettre une fréquence plus puissante, elle conseille d’ajouter de l’émotion au souhait et de se concentrer sur son sentiment en fermant les yeux.

Elle explique ensuite que l’amour est l’émotion la plus forte car selon elle, c’est celle qui permet le plus d’atteindre une croissance spirituelle et de réaliser ses rêves.

La pensée positive se manifeste comme une vibration, comme les ondes d’une pierre dans l’eau d’un lac.

pensées et ondes

pensées et ondes

A travers ces différentes recherches, il est possible de faire l’hypothèse que nous émettons tous des ondes cérébrales liées à nos émotions et que l’influence de nos pensées est d’autant plus forte qu’elles sont focalisées, avec une grande émotion et qu’elles durent dans le temps.

 

Etre acteur de sa vie

acteur de sa vie

acteur de sa vie

« Le pessimiste dit : je croirai quand je le verrai. L’optimiste dit : Je le verrai quand je le croirai » Zig Ziglar

Je pense personnellement que l’être humain influence le cours de son existence par ses pensées.

En tant que coach et hypnothérapeute, je travaille avec mes patients sur leurs émotions et leurs croyances afin qu’ils soient plus alignés par rapport à leurs objectifs.

J’observe souvent des changements radicaux dans leur vie suite à une nouvelle perception du monde qui les entoure.

Nombreuses sont les personnes qui sont en réaction du Monde qui les entoure et qui sous-estiment ainsi à quel point elles ne contrôlent presque rien de leur vie avec cette façon de penser. La prise de conscience d’être acteur de sa vie plutôt que spectateur passif permet de faire un choix conscient différent sur son propre destin.

Si l’on considère l’hypothèse que l’être humain peut-être un acteur de sa vie plutôt qu’un spectateur passif, nous pouvons prendre conscience des influences qui s’exercent sur nous dans un premier temps puis de notre propre influence sur les autres pour passer de la réactivité à la pro-activité.

Il s’agit donc de nous déconditionner et de créer notre propre réalité en lien avec notre vie intérieure : nos rêves, nos ambitions, nos désirs.

Cette prise de conscience commence souvent par un travail sur ses croyances liées à l’attention porté à notre dialogue interne.

 

Nos croyances limitantes ou aidantes

 

Chacun d’entre nous possède un dialogue interne : c’est la façon dont nous nous parlons à nous-mêmes.

Des phrases comme

« Je ne vais pas y arriver ! Je ne suis pas capable ! Je suis nul ! Je suis bête ! C’est trop difficile pour moi »

bloquent nos ambitions et nos rêves.

En coaching, ces pensées s’appellent des croyances limitantes car elles limitent nos actions.

Parfois, nous nous parlons à nous-mêmes d’une manière tellement négative que nous n’autoriserions personne à nous parler de la sorte.

A l’inverse un dialogue interne comme :

« je fais de mon mieux et j’avance », « j’en suis capable et je vais y arriver », « j’apprends de chaque expérience et progresse », « il n’y a pas de défaite ni de victoire mais simplement des expériences qui me font progresser »

aident à rester focalisé et motivé dans la réussite de ses objectifs sur le long terme.

En coaching, ces pensées s’appellent des croyances aidantes car elles permettent de passer à l’action.

Les croyances limitantes bloquent nos actions alors que les croyances aidantes permettent d’agir.

De même, nos proches peuvent avoir des croyances limitantes ou aidantes sur nous.

Prendre conscience de ces influences aide à s’émanciper de ces pensées limitantes (les siennes et celles des autres sur nous) pour construire notre propre réalité en autodidacte.

Mais allons plus loin : Comment se déconditionner et créer notre propre réalité grâce au pouvoir de nos pensées ?

 

Le déconditionnement par prises de conscience

prise de conscience

prise de conscience

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer » Peter Drucker

Il parait évident qu’en fonction de notre focus mental et de nos ambitions personnelles, nous allons être plus attentifs à certains événements, faits et personnes dans nos vies.

Nous sommes tous confrontés aux résultats de nos actes et de nos choix cependant, certains choisissent d’assumer et de se remettre en question quand d’autres rejettent la faute sur les autres et se victimisent.

Notre vie est le reflet de nos choix et de nos actes tel un effet de réverbération.

Si nous considérons la vie comme un miroir de nous-mêmes, il semble primordial pour être acteur de sa vie d’accomplir un travail sur soi dont voici deux aspects importants :

  • le déconditionnement et la prise de conscience des influences externes comme notre famille, nos amis ou les messages de la société pour choisir librement les pensées que nous voulons préserver et celles dont nous voulons nous prémunir,
  • la prise de conscience de notre propre influence interne et prendre le temps de rêver. A travers cela nous pouvons nous auto-conditionner, nous auto-influencer et être capable de mettre de l’énergie et du temps dans la réalisation de nos désirs personnels.

Apprendre à contrôler ses pensées développe une capacité à agir sur soi-même. Cela peut notamment permettre de garder une motivation sur le long terme comme tu peux le voir en cliquant ici.  

Ce travail intérieur permet d’obtenir en nous les changements que nous voulons voir dans le monde extérieur.

Une fois que nous avons clarifiés nos désirs internes pour être cohérent et aligné entre ce que nous pensons, disons et faisons, nous pouvons influencer notre environnement externe comme notre entourage et être plus attentif aux événements et opportunités qui se présentent à nous en lien avec nos désirs.

Si nous sommes prêts à saisir ses opportunités en nous sentant prêt et légitime alors nous pouvons certainement avoir un pouvoir de décision sur notre futur.

C’est donc une transformation de l’intérieur vers l’extérieur pour augmenter notre propre influence sur nous-mêmes et sur les autres.

Cela peut commencer notamment par des techniques de méditation et de visualisation de son objectif comme le ferait un coach pour préparer un sportif de haut-niveau.

Les prophéties auto-réalisatrices et les effets Pygmalion et Golem

visualise

« Dès que les professeurs commencèrent à le traiter en bon élève, il le devint véritablement : pour que les gens méritent notre confiance, il faut commencer par la leur donner » (Marcel Pagnol, Le temps des amours, 1988, p. 76).

Ce processus de focalisation des pensées est souvent inconscient pour la plupart d’entre nous cependant il influence énormément la réussite ou l’échec de nos projets.

Si je vous dis :

Ne pensez pas à un éléphant bleu !

A quoi pensez-vous ?

Laissez-moi deviner… A un éléphant bleu. Le cerveau ne comprend pas la négation.

L’inconscient cognitif ne fait pas la différence entre ce qui est réel et imaginaire.

Pour utiliser ce pouvoir de l’inconscient à notre avantage nous pouvons faire appel au concept de prophétie auto-réalisatrice

Une prophétie auto-réalisatrice fonctionne comme une bénédiction ou une malédiction que nous nous lancerions à nous-même et qui affecte notre vision du monde et de nous-même puis l’image que nous renvoyons aux autres.

Rosental et Jacobson ont démontré par des expériences sociologiques que la vision positive ou négative d’un professeur sur les capacités d’un élève affecte ses résultats :

  • S’il croit en son élève, on parle d’ « effet Pygmalion » et l’élève obtient de meilleurs résultats car il est plus motivé et a davantage confiance en lui.
  • A l’inverse, si le professeur considère que l’élève est mauvais c’est « l’effet Golem ». L’élève sera en-dessous de ses capacités réelles car il est démotivé et a une mauvaise image de lui-même.

 

Le libre arbitre et la volonté

libre arbitre

libre arbitre

« La sagesse suprême, c’est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu’on les poursuit. » Francis Scott Fitzgerald.

En prenant conscience des influences externes et internes (notre propre influence), nous pouvons nous émanciper et augmenter notre capacité à choisir et à agir par nous-même et pour nous-même.

Ce libre arbitre peut alors être davantage dirigé vers nos désirs plutôt que vers nos peurs. Nous pourrons aussi mieux comprendre et séparer nos rêves et nos intentions de celles des autres pour nous si elles sont différentes.

Je pense qu’un être humain acteur de sa vie n’est pas le produit de circonstances. Au contraire, ce sont ses pensées qui sont des architectes produisant, en grande partie, les circonstances où il se trouve.

Selon moi, un homme avec une forte volonté réussit à atteindre ses objectifs car il persévère et avance avec constance, ne regarde pas en arrière et se focalise sur ses objectifs avec calme et sérénité. Il ne craint pas les obstacles, gère ses émotions et ne se décourage pas malgré les échecs. Il sait ainsi garder vigueur, vitalité, énergie et enthousiasme dans ce qu’il entreprend.

Les pensées sont les pierres avec lesquelles nous construisons notre volonté. Si l’on développe sa volonté avec un but bien défini et une grande persévérance on donne ainsi forme à ses rêves.

Quand on a une volonté de réussir un projet qui nous anime, on finit tôt ou tard par trouver des alliés ou des opportunités pour l’atteindre.

La puissance de pensées positives focalisées sur un objectif avec une forte volonté se traduit souvent par des rencontres fructueuses, de nouveaux amis, des aides, des appuis et de manière sûre des opportunités.

La volonté est donc un facteur déterminant de la réussite ou de l’échec d’un projet et peut se développer par la pratique d’actions quotidiennes qui deviennent des habitudes (ou rituels) dans notre vie de tous les jours.

Cette volonté, c’est par la pensée qu’on la construit.

A ce sujet, les pratiques réflectives comme la méditation, l’auto-hypnose ou même la prière apportent une prise de recul et une paix intérieure qui permettent un meilleur contrôle de ses pensées.

Clique ici pour en savoir plus sur les techniques d’auto-hypnose.

Dans le cadre de la méditation bouddhiste il est notamment possible stopper momentanément sa réflexion et donc ses pensées en restant focalisé sur le fait de vivre l’instant présent.

 

L’accompagnement et pratiques introspectives

 

A travers cet article, j’espère avoir pu développer votre libre arbitre et vous donner l’envie de développer une plus forte volonté dans la réussite de vos rêves.

J’espère aussi que vous avez pu commencer ce travail de prise de conscience des influences qui agissent sur vous et que cela vous permette de mieux choisir celles que vous choisissez de garder et celles dont vous voulez vous défaire.

L’étape d’après est de se remettre en question et de prendre le recul nécessaire sur vos propres pensées pour devenir conscients des croyances limitantes ou aidantes qui influencent votre vie de tous les jours.

Il est bien plus facile de se faire accompagner dans cette démarche de connaissance de soi que de la faire seule pour garder une meilleure objectivité, un meilleur discernement et une prise de distance suffisante.

Il existe de nombreux processus d’accompagnement tel que le coaching ou  l’hypnothérapie qui facilitent ce travail de contrôle de sa vie par une meilleure conscience de ses pensées.

Je peux vous accompagner pour sortir de vos croyances limitantes et pour vous permettre de dépasser vos peurs afin d’agir par vous-mêmes et pour vous-mêmes.

Bien entendu, il ne s’agit pas que de penser à ses rêves mais également d’agir dans sa vie pour les réaliser à travers des actions concrètes. J’ai créé un outil dans ce sens appelé « Plan de vie » qui aide à clarifier ses idées puis à les matérialiser en actions concrètes, étapes par étapes, dans sa vie.

Le « Plan de vie » permet de définir ses objectifs clairement et avec une volonté forte afin de les réaliser grâce une planification simple des tâches dans le temps.

Enfin, le coaching permet de prendre un temps pour soi afin de s’autoriser à rêver.

A travers la sur-stimulation de la société actuelle, le coaching et les pratiques réflectives offrent une prise de recul indispensable pour agir en conscience, conserver son libre arbitre et garder une bonne hygiène mentale.

Pour en savoir plus, vous pouvez me contacter aux coordonnées ci-dessous :

Mes Sources :

  • Synchronicité et Paracelsica de Carl Gustav Jung, 1988, Albin Michel
  • L’âme et la vie de Carl Gustav Jung, 1995
  • Le livre des coïncidences – Vivre à l’écoute des signes que le destin nous envoie du Dr Deepak Chopra,2009
  • Synchronicité – Le rapport entre physique et psyché de Massimo Teodorani, 2014
  • Jouer avec les synchronicités dans la vie quotidienne : Signes, symboles et coïncidences de Robert Moss, 2017
  • Le secret de Rhonda Byrne
  • Hypnose Humaniste d’Olivier Lockert,
  • Pygmalion à l’écolede Robert A. Rosenthal, 1994
  • Pygmalion in the Classroom: Teacher Exectation and Pupils’ Intellectual Development, de Robert Rosenthal PhD (Auteur),‎ Lenore Jacobson (contribution), 2003
  • Nouvelle Terred’Eckhart Tolle,
  • Le guerrier pacifique de Dan Millman,
  • La magie de voir grand de David J.Schwartz,
  • Pouvoir illimité d’Anthony Robbins,
  • Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz,
  • Tao Te King de Lao-Tseu,
  • L’art de la méditation de Matthieu Ricard,
  • La magie de croire de Claude M.Bristol,
  • Méditer jour après jour de Christophe André,
  • La puissance de la pensée de Swami Sivananda.

Laisser un commentaire